En cas de cambriolage dans votre habitation, il se peut que vous ayez facilité la vie aux voleurs en laissant, par exemple, la porte ouverte par distraction. Que faire dans ce cas? Quelles sont les possibilités pour que l’assurance vol fonctionne sans qu’il n’y ait eu effraction?

144 cambriolages par jour en Belgique

Le 26 octobre dernier, le SPF Intérieur organisait une journée d’action nationale contre le cambriolage dans les habitations. L’occasion de se pencher sur les conséquences de ces délits encore beaucoup trop fréquents dans tout le pays.

En effet, d’après le site Besafe.be, en Belgique, environ 144 cambriolages sont commis par jour dans les habitations. Les biens les plus souvent volés sont les bijoux, l’argent et le multimédia. Bref, tout ce qui se revend facilement sur un marché “parallèle”.

L’assurance vol : optionnelle

Pour couvrir la valeur des biens qui se trouvent dans votre habitation, vous devez avoir souscrit un contrat spécifique au vol, optionnel et complémentaire à l’assurance incendie (ou habitation).

L’assurance vol n’est donc pas systématique. Pensez-y quand vous souscrivez un contrat d’assurance incendie ou demandez conseil à votre courtier en assurances. Il reste votre contact privilégié pour répondre à vos questions et vous proposer des solutions sur mesure.

L’effraction, mais pas seulement …

En cas de vol, l’assurance prévoit une couverture en cas d’effraction, mais pas seulement. D’autres situations présument d’un cambriolage, notamment l’escalade, l’usage de fausses clés, volées ou perdues, l’intrusion par ruse, avec la complicité d’une personne autorisée à entrer ou encore l’usage de la violence et de menaces.

Que faire si vous avez été négligent?

Vous n’êtes parti(e) que 5 minutes en laissant la porte ouverte? La distraction, ça arrive à tout le monde. On ne peut pas non plus blâmer votre optimisme, ni le fait que vous ne voyez pas le mal partout. Malheureusement, ces comportements peuvent vous coûter très cher si votre contrat d’assurance vol exclut ce cas de figure.

Quelques minutes suffisent parfois pour laisser le temps à des voleurs entraînés et bien informés de s’introduire chez vous. La vigilance reste le premier réflexe pour votre sécurité.

L’indemnisation d’un vol sans effraction est toutefois possible à condition qu’elle soit prévue par votre police d’assurance.

Vous devez alors fournir aux forces de l’ordre et à votre assureur tous les éléments qui pourraient contribuer à démontrer qu’un intrus s’est bien introduit chez vous, et toutes les traces liées aux objets qu’il vous aurait dérobé.

Pour toutes vos questions liées à votre contrat d’assurance incendie et au volet relatif au vol, nos conseillers à Chimay se tiennent à votre entière disposition. Contactez-nous!

tempus vulputate, Donec Nullam commodo et, ut risus felis mi,
Share This